Department of Comparative Language Science(+41) 44 63 42859marine.vuillermet@uzh.chmarine.vuillermet

IMASLIDEHOMINH2017NEW

Bienvenue sur le site de Marine Vuillermet, docteure en linguistique, actuellement postdoctorante au département de Linguistique Comparative à l’Université de Zürich, pour travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire: notre projet Sinergia Out of Asia vise à comprendre l’incroyable diversité des Amériques. L’ occasion de faire de la typologie quantitative et qualitative (Typologie Distributionnelle) — un rêve pour un linguiste descriptiviste !

Welcome to Marine Vuillermet’s website, Ph.D. in Linguistics, currently a postdoctoral fellow at the department of Comparative Linguistics at the University of Zürich as a member of a pluridisciplinary team: our Sinergia project Out of Asia aims at understanding the incredible linguistic diversity of the Americas. Among other tasks, I conduct typological surveys in a quantitative and qualitative approach in the spirit of Distributional Typology — a dream for a descriptivist!

C’est ma fascination pour les langues qui m’a amenée à être linguiste aujourd’hui. Mon parcours s’inscrit dans une triple approche, descriptiviste, typologique et expérimentale. Cette approche a débuté lors de mon doctorat sur l’ese ejja, une langue d’Amazonie, à l’Université de Lyon 2 (directeurs Pr. C. Grinevald & Dr. A. Guillaume) et s’est consolidée au cours de mes trois expériences postdoctorales à l’Université de Californie à Berkeley aux États-Unis en 2013, à la Radboud Universiteit de Nimègue aux Pays-Bas en 2014-2016, et au laboratoire CNRS Dynamique Du Langage à Lyon depuis octobre 2016. Assurée par de solides financements (notamment ELDP et ELF), la régularité de mes terrains en Bolivie et au Pérou (14 mois répartis sur 8 séjours) a permis d’établir des liens de confiance avec la communauté ese ejja assurant ainsi la fiabilité de mes données. J’ai ainsi conjugué mes connaissances en description, typologie et dans la conception de stimuli pour identifier et analyser des phénomènes rares (et/ou peu décrits) dans les langues mieux connues, et finalement engendrer les résultats suivants : une thèse conséquente sur la grammaire de l’ese ejja (rédigée majoritairement en anglais), treize articles, un numéro thématique dans une revue internationale (co-édité avec Dr. M. Ponsonnet), et deux stimuli expérimentaux.

L’étude de l’ese ejja m’a amenée à approfondir différents domaines, de la phonétique (implosives sourdes), à la phonologie (système accentuel), en passant par la morphologie (verbes de posture, Mouvement Associé, SVC, et morphème grammaticaux de la peur) et la syntaxe (co-référence tripartite). L’exceptionnelle densité de morphèmes grammaticaux dédiés à la peur en ese ejja m’a conduit à élaborer une typologie des morphèmes dits ‘appréhensionnels’ (Vuillermet 2018). Aujourd’hui, je continue, entre autres, à m’ intéresser aux phénomènes rares dans les langues du monde, comme les morphèmes appréhensionnels ou les morphèmes de « fausse croyance ».

Captivation for languages brought me to linguistic research. I explore linguistic data in a descriptive, typological and experimental approach. I build this approach during my doctoral studies at the University of Lyon (supervisors Pr. C. Grinevald & Dr. A. Guillaume), where I wrote a Grammar of Ese Ejja (Takanan), an Amazonian language. After my PhD in 2012, I strengthened my expertise during my three previous postdoctoral positions at the University of California, Berkeley (2013), at the Radboud Universiteit in Nijmegen, the Netherlands (2014-2016), and at the laboratoire CNRS Dynamique Du Langage in Lyon (from October 2016 on). Supported by several grants (most notably ELDP and ELF), my fieldworks in Bolivia and Peru were regular (13 months in 8 trips)) and allowed me to establish good working relations with the Ese Ejja, guaranteeing the reliability of the data collected. I was thus able to deepen my knowledge in description, typology and conception of experimental stimuli to identify and analyze rare or little described phenomena in better-known languages. Among other non-academic results, I was able to produce the following: a grammar of Ese Ejja, 13 articles, a special issue in an international journal (co-edited with Dr. M. Ponsonnet), and two experimental stimuli.

The Ese Ejja language guided me to study extensively different domain, from phonetics (voiceless implosives) and phonology (stress system), to syntax (coreference system), via morphology (posture verbs, Associated Motion, SVC, and grammatical morphemes of Fear). The exceptional semantic granularity of the morphemes dedicated to the grammatical expression of fear in Ese Ejja led me to elaborate a typology of the ‘apprehensional’ morphemes (Vuillermet 2018).  Today I keep surveying rare phenomena crosslinguistically, like apprehensional or « mistaken belief » morphology.

Dr. Marine Vuillermet
Plattenstraβe 54
8032 Zürich

Contact

Name*
E-mail*
clear form

Menu